domenica 22 maggio 2011

Victor Hugo (1802 - 1885)

A une femme

( da Les feuilles d' automne )

Bambina! Se fossi re, darei tutto il potere
e il mio carro, e lo scettro e il popolo obbediente
e la corona d'oro, e i miei bagni di porfido
e le flotte per cui il mare non è niente
in cambio d'un vostro sguardo.

Se fossi Dio, la terra e l'aria e l'onde darei,
gli angeli, i demoni piegati alla mia legge
e l'abissale caos dalle viscere feconde
l'eternità, lo spazio e i cieli e i mondi
in cambio d'un tuo bacio



À une femme

( Les feuilles d' automne )

Enfant ! si j'étais roi, je donnerais l'empire,
Et mon char, et mon sceptre, et mon peuple à genoux
Et ma couronne d'or, et mes bains de porphyre,
Et mes flottes, à qui la mer ne peut suffire,
Pour un regard de vous !

Si j'étais Dieu, la terre et l'air avec les ondes,
Les anges, les démons courbés devant ma loi,
Et le profond chaos aux entrailles fécondes,
L'éternité, l'espace, et les cieux, et les mondes,
Pour un baiser de toi !

Nessun commento:

Posta un commento